Kenya : prenant des photos selfies, elle glisse, tombe dans l’eau et… lisez la suite svp

Durant une sortie d’amitié douce avec son copain, une femme s’est fait glisser et tombe dans l’eau d’une grotte. Ce n’est pas tout, la femme en question a perdu la vie.

La trentaine du nom de Dorcas Jekpemoi Chumba s’est fait perdre la vie lors d’une sortie amoureuse avec son homme. Le fait que nous racontons s’est passé dans le comté de Nandi au Kenya le dimanche 30 août 2020.

Emportée par les eaux déchaînées son homme en question, Benjamin Kazungu utilisait son téléphone pour lui faire des selfies. Son homme a été de même très étonné de la scène. C’était horrible.

L’homme a affirmé qu’ils voulaient tous se détendre un peu et prendre de l’air profiter enfin pour prendre quelques photos. Ils n’ont jamais su que c’était la dernière fois ils se voyaient.

«On avait envie de passer du temps à l’endroit car on aimait tous deux l’aventure, mais je savais pas que ce serait la dernière fois que je verrais ma petite amie» disait Kazungun.

Il a expliqué tel qu’il prenait les photos et soudain elle se glissa enroulée dans les eaux. C’était pitoyable pour lui de voir sa petite amie mourir sans pourvoir la sauver. Il essaya de la sauvé d’un instant à l’autre en vain.

Il narrait également à quel point c’était beau de voir sa fiancée adoptée les positions qu’elles veulent pour des pauses. «J’ai vécu la pire scène de ma vie. La voir sombrer sans défense dans l’eau et mon effort se révélant futile me brise encore plus le cœur», a dixit Kazungu.

Dans l’espoir de retrouver au moins le corps de la personne défunte, la famille s’est rendue aux sources du rochers.

«Nous campons ici depuis dimanche, les plongeurs locaux ont essayé, mais ils n’ont pas encore sorti le corps», a déclaré le frère de Jepkemoi, Victor Kiptoo.

La récupération du corps après l’effort des plongeurs locaux s’est révélée vaine. «Aussi douloureux que cela soit, c’est arrivé, et nous l’acceptons, ce que nous demandons, c’est de l’aide pour récupérer le corps pour l’enterrement», a stipulé Kiptoo, le frère à la défunte.

Il faut se demander si réellement l’homme avait un cœur pour sa femme et mesurer ce qu’il ressentirait.

Partagez pour vos proches



Suivez-nous sur Facebook
Nous sommes sur WhatsApp !
Rejoignez-nous et recevez nos alertes !

Je rejoins la communauté !

Dernières actualités